Halloween à Brussels Airport?

C’est sûr, ce n’est pas vraiment de saison…Nous sommes plus occupés à chercher le cadeau de Noël qui fera plaisir qu’à nous déguiser pour faire peur à nos voisins. Et pourtant, en lisant l’actualité, n’y a-t-il pas un vent de panique à Brussels Airport avec l’arrivée potentielle de Ryanair ?

AvionBrouillLes levées de boucliers sont nombreuses. De la part de Brussels Airlines tout d’abord, qui ne voit pas cette concurrence à bas coût d’un bon œil. Et de la part de Brussels Airport en second lieu, allant jusqu’à prédire une menace pour l’économie belge tout entière si cette arrivée est confirmée. Parler de collusion entre la compagnie, prétendument nationale, et l’aéroport du même acabit, ne serait qu’un pas que nous hésitons à franchir.

En effet, ne s’agit-il pas là de l’arrivée d’une concurrence, certes féroce mais nécessaire, pour une remise en question générale de la stratégie des compagnies aériennes encore présentes à Bruxelles ?

Rayanair joue clairement la carte du prix le plus bas. Les services sont minimaux, les destinations choisies avec soins, ce qui permet d’offrir les tickets à des prix alléchants s’offrant un public très large. A contrario, les compagnies du Golfe ont un service irréprochable, un luxe inouï pour certaines catégories et permette une arrivée à destination reposé. Leur chiffre d’affaires augmente régulièrement. La stratégie de SN Brussels Airlines est plus ambigue. A part le fait que les départs se font depuis Bruxelles Nationales, nous avons du mal à analyser clairement leur avantage concurrentiel. Sans vouloir dénigrer son personnel, loin de là, le prix le plus bas n’est pas toujours le cas, et les services de base sont souvent payants…

Nous constatons un shift de la part des voyageurs. Nombreux sont ceux qui ne recherchent pas le prix le plus bas mais l’expérience la plus confortable ! Un voyage en avion ne relève pas du simple trajet pour la majorité des voyageurs. Dès la sortie de chez soi, l’expérience commence, pour ne se terminer que lors de l’arrivée chez son hôte. Afin de se différencier, augmenter la fidélité de ses passagers, et tout simplement survivre, SN se doit de se positionner de la sorte ; non pas comme un moyen de transport simple, mais comme une compagnie qui fait vivre une expérience à ses voyageurs. Tout doit être impeccable et se faire sentir chez soi, de l’enregistrement des bagages par du personnel souriant et accueillant jusqu’à la récupération de ceux-ci sur le lieu d’arrivée. Ceci ne sera possible qu’avec une motivation optimale du personnel. Ne soyons pas naïfs, augmenter la première ligne du compte de résultats va avoir un impact durable sur le résultat avec de nombreux effets de levier au sein de la compagnie. Il est nécessaire que le management donne une vision forte à la compagnie en interne et communique sur ses valeurs et son service idéal en externe. La création de valeur à plusieurs dimensions va servir cet objectif.

Quand nous voyageons, la dernière chose dont nous nous souvenons, c’est le trajet de retour…A méditer !

Bonnes fêtes à tous,

Paul Mauhin

Nos idées vous intéressent? Restez en contact avec nous via notre newsletter: http://eepurl.com/IKcAH

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s