Les médias, racoleurs pour annonceurs ou réels informateurs?

Screen Shot 2014-01-30 at 16.44.44La concurrence pour obtenir l’attention d’un utilisateur est de plus en plus intense. Entre les différents objets continuellement connectés, les nombreuses sources consultables à travers eux, les médias ont fort à faire pour sortir du lot. Certains peuvent facilement être considérés comme racoleurs. D’autres, informatifs…cependant, nous constatons que la même information est maintenant répliquée à travers différentes plate-formes, avec peu ou pas de changements. Des titres racoleurs servent à booster le trafic et donne de la visibilité aux annonceurs plus que de l’information à l’utilisateur.

Pour attirer le public, ils n’hésitent pas à utiliser des informations erronées, contradictoires, non-vérifiées. Choquant, le nombre de coquilles qui se retrouve dans les articles, la langue française semble parfois se perdre dans les méandres d’internet. La course à l’information et à la rentabilité nécessite-t-elle le sacrifice de ce qui fait la valeur du journaliste? Trouver où est la valeur ajoutée, à plusieurs dimensions, évite ce choix cornélien et place le média qui y arrivera au-dessus de la mêlée, assurant une profitabilité durable.

La recherche de l’information unique et différenciatrice doit être dans la mission de tous les médias qui se veulent de qualité. Sans quoi, et la métamorphose est en cours, le journaliste va perdre sa place au profit de la communauté d’utilisateurs, informé aussi rapidement par ses pairs, si pas plus vite, que par les médias traditionnels. Pouvant être un relais, le lecteur peut également jouer le rôle de source. Combiner le papier et le net est envisageable quand on sait comment l’un et l’autre sont consommés. Les deux ne sont pas antinomiques.

Recentrons ceux-ci dans leur contribution au bien commun, à l’information pertinente qui va surprendre, intéresser, attacher émotionnellement le lecteur. Sans oublier les raisons du choix. Le pourquoi de l’importance de ce qui est communiqué. La valeur ajoutée passe également dans la pertinence des propos entourant l’information en tant que telle.

Un format attractif, prenant, vivant va certainement convaincre le lecteur de conserver son abonnement et pourquoi pas en attirer de nouveaux. La vitesse de l’information, et de la vie en générale, demande à revoir le traditionnel. La concision et la percussion sont des clés du média de demain, tout comme son interactivité, le fun que nous pouvons avoir en choisissant de passer du temps à lire un article. Mieux encore, s’approprier l’information qui s’y trouve.

Il y a fort à faire, que ce soit pour la presse écrite mais également pour le secteur audiovisuel. Ils ont un rôle à conserver dans la liberté de pensée, un rôle d’informateur pour certaines décisions, dans l’éducation des jeunes générations. Bien que celles-ci soient avides de scoops, vite lassées des articles de plusieurs pages, elles ne sont pas à négliger, formant la base des lecteurs de demain. Un modèle à créer aujourd’hui…

Paul

Nous partageons mensuellement notre vision des choses et les pièces du puzzle de l’économie systémique. Inscrivez-vous aujourd’hui pour les recevoir: http://eepurl.com/IKcAH

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s