Maladies salutaires de la Belgique

20131026_FBD001_0

A l’instar du pape et des maladies du clergé, voici ma vision sur les maladies des belges, et des raisons pour lesquelles elles pourraient être salutaires.

1. Trop humble:

Le belge fait profil (trop) bas. Il manque d’estime de soi.

Avantages:

– Il ne fait pas peur, il se fond dans une masse diverse sans déranger, éponge aux besoins, dynamiques et ressources.

– L’humilité est la qualité humaine spirituelle n°1 pour avancer sur un chemin de réalisation (le contraire de l’orgueil qui bloque, de l’égo)

2. Manque de vision ambitieuse:

Alors qu’il y a 100 ans, la Belgique était la puissance n°2 mondiale (tout le monde a oublié ça…) – des constructeurs, ingénieurs, fabricants de machines, textiliens…  – et ayant été envahi depuis toujours, en dernier par une globalisation administrative et géopolitique, le belge n’ose plus sortir du bois, si ce n’est de façon individuelle et corporate.

Avantage:

– Il devient comme un contenant, de qualité, vide, mais perméable au meilleures pratiques mondiales de renouveau…

3. En recherche d’identité:

Ayant été envahi depuis toujours, en continu, tout petit face au monde global, ne sait plus “qui il est”. Humblement, en recherche de lui-même, comme vous et moi, est entrain de se réinventer catalyseur de toutes nouvelles dynamiques basées sur le meilleur des paradigmes émergents un peu partout dans le monde.

Avantages:

–  A l’image de Gunter Pauli, Michel Bauwens, Herman Van Rompuy, Jacques Rogge, Fernand Huts, Philippe Geluck, Jacques Brel, Ernest Solvay, Soeur Emanuelle, Hergé, Adolphe Sax,… amenant le meilleur de la Belgique au monde, et le meilleur du monde en Belgique, chacue belge a, en réalité, la responsabilité d’amener le meilleur de lui au monde, et de ramener le meilleur du monde ici en Belgique, en fonction de son excellence et de ses passions.

4. Industrie et population vieillissante:

Contrairement aux pays émergents, équipés des plus clinquantes usines dernier cri, les belges héritent d’outils poussiéreux, obsolètes, inefficaces, et d’une population sénior qui s’isole du monde.

Avantages:

– Nous ne pouvons qu’innover en amenant du vraiment tout nouveau, en s’inscrivant réellement dans la prochaine économie. Le but n’étant pas de devenir plus compétitifs, mais les plus inspirants pour les générations futures, les plus créatifs, les plus collaboratifs.

– La Belgique sera précurseur se la réinvention d’un vivre ensemble avec générations vieillissantes, et pourra réexporter ce savoir vers d’autres pays où ce phénomène arrivera aussi (Chine, Usa, Allemagne,… ).

5. Égoïsme, hypocrisie et jalousie:

Manie des peuples dits “développés”, ayant tout, tout fait, tout essayé, gavés de consommations et d’éléments de sécurité extérieure, saturés de produits-services en tous genres, chouchoutés, et finalement nivelés par le bas, le belge est recroquevillé sur son nombril, et le gratte du matin au soir.

Avantages:

– Alors qu’en apparence il est foutu, ayant été jusqu’à l’extrême d’une société de dépendance, d’un modèle de croissance basé sur la dette et la peur, il sera probablement le premier à faire le grand saut quantique vers un palier plus conscient, connecté, contributif et collaboratif. C’est une dynamique de survie qui arrivera qu’on le veuille ou non.

6. Petite et petite d’esprit:

Avec une densité de population unique de 11 millions, une communication physique par réseau routier, les connaissances – la conscience – évolue beaucoup plus vite qu’ailleurs.

Avantages:

– Nous sommes le furoncle du nouveau paradigme, le pic enneigé émergeant les nuages gris d’un monde mutant, le capiton attractif d’une nouvelle lumière, le leader d’opinion inattendu d’une ère du verseau imminente …

7. Une totale incompréhension de la valeur de la diversité

Incarnant un exemple factuel de diversité de cultures, de religions, de générations, de genre, la Belgique ne se rend pas compte de la puissance qu’elle contient et à laquelle elle est reliée. Comme si on était face à une éprouvette remplie de réactifs, mais où le catalyseur n’a pas encore été ajouté.

Avantages:

– à l’instar de Servan Schreiber avec sa “Quand la Chine s’éveillera” en 1973 – j’émets la prophétie que la Belgique s’éveillera très bientôt à la valeur colossale de son ouverture et sa relations à d’innombrables cultures, à la puissance des valeurs féminines et de la femme dans la société, à la puissance de nouvelle alliance entre les générations Alpha, Z, Y, X, Baby boomers, au service d’un saut qualitatif de société et d’humanité.

 

Michel de Kemmeter

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s